Lycopène, le super antioxidant rouge

acheter lycopene Bien que les bienfaits des tomates sont depuis longtemps prônés, ce n’est que récemment que la recherche a commencé à appuyer ces assertions. En fait, les études aujourd’hui démontrent que les bienfaits des tomates sont encore plus nombreux qu’on le croyait. Les scientifiques ont identifié la source principale de ces bienfaits pour la santé comme étant le composé d’origine naturelle appelé lycopène.

Le lycopène joue un rôle vital dans la prévention de plusieurs maladies dégénératives et liées à l’âge. Si vous voulez demeurer en santé et vous sentir bien, il est essentiel d’inclure le lycopène dans votre alimentation quotidienne.

Le lycopène – Qu’est-ce que c’est?

Le lycopène est un puissant antioxydant et un composé naturel biologique. Il s’agit du principal caroténoïde contenu dans la tomate et il est ce qui lui donne sa couleur rouge. Les antioxydants aident à protéger les cellules des dommages causés par les radicaux libres et à réparer les cellules déjà endommagées. La tomate est la source la plus concentrée de lycopène, mais on le retrouve également dans d’autre fruits rouges tels que :

  • Pastèque
  • Goyave
  • Cynorrhodon
  • Pamplemousse rose

Plusieurs études ont été menées sur les bienfaits du lycopène. Non seulement il joue un rôle important dans la prévention de nombreuses maladies dégénératives et liées à l’âge, mais il est également anti-cancérigène, réduisant les risques de certains types de cancers, incluant le cancer de la prostate et le cancer du col de l’utérus. De plus, il a été démontré que le lycopène réduit le taux de cholestérol, qu’il réduit les risques et les effets de l’ostéoporose, qu’il améliore la santé cardiaque, qu’il augmente la fertilité chez les hommes vieillissants, et plus encore.

Comment est-ce que le lycopène fonctionne?

Le lycopène joue un puissant rôle dans la prévention de nombreuses maladies dégénératives ainsi que dans la minimisation de leurs effets. Il opère par un processus chimique en donnant un de ses électrons aux radicaux libres d’oxygène (ce qui endommage l’intégrité des cellules) et, par conséquent, les neutralise. Les radicaux libres d’oxygène ont au moins un électron non apparié et lorsque cet électron est jumelé à l’électron du lycopène, le radical libre est neutralisé. Puisque les radicaux libres sont la cause d’une vaste gamme de maladies dégénératives et de maladies liées à l’âge, le lycopène prévient et réduit les effets de plusieurs de ces maladies, tout en procurant des bienfaits pour la santé de manière générale.

Les bienfaits du lycopène

Le lycopène – Un puissant antioxydant

L’oxydation, ou le «stress oxydatif», est liée à l’apparition de maladies fortement dégénératives et de maladies liées à l’âge telles que le cancer, l’ostéoporose, les maladies coronariennes, les maladies cardiovasculaires, et plus encore. Les causes de l’oxydation sont appelées «dérivés réactifs de l’oxygène» (DRO), «radicaux libres d’oxygène», ou simplement «radicaux libres». Les antioxydants, lesquels se manifestent sous de multiples formes, offrent une manière efficace de combattre les effets destructeurs des DRO. Toutefois, le lycopène en particulier est [traduction libre] «l’antioxydant le plus puissant présent dans plusieurs fruits et légumes» selon Rao, Guns & Rao, 2003, faisant du lycopène un antioxydant particulièrement puissant.

Le lycopène – Réduire le risque de cancer

Une étude menée sur six ans à Harvard a découvert que les hommes ayant au moins dix portions hebdomadaires d’aliments à base de tomates riches en lycopène ont 45% moins de risque de développer un cancer de la prostate, ce qui renforce considérablement la supposition que le lycopène agit comme un anticancérigène (prévient le cancer).

En outre, une étude plus récente sur l’effet du lycopène sur les femmes a découvert que celles d’entre elles qui ont de hauts taux de lycopène ont cinq fois moins de chances d’être à risque de développer un cancer du col de l’utérus, par rapport aux femmes avec de faibles taux de lycopène.

Le lycopène – Réduire le taux de cholestérol

De plus en plus de preuves indiquent que le lycopène baisse le taux de cholestérol en réduisant les niveaux d’oxydation des lipoprotéines de basse densité (ou LDL en anglais),  aidant ainsi à réduire le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang. Une récente étude exhaustive a clairement démontré que le taux de LDL chez les mammifères qui ont un taux élevé de lycopène est «significativement» plus bas que chez ceux avec un faible taux de lycopène.

Le lycopène – Améliorer la santé cardiaque

Différentes études ont démontré que le lycopène et d’autres extraits à base de tomates repoussent l’indésirable agrégation des plaquettes sanguines (appelé  «agrégation cellulaire»), facteur important dans la réduction des problèmes cardiaques tels que athérosclérose.

Dans une récente étude sud américaine, sur 26 types de légumes, les haricots verts ainsi que les tomates riches en lycopène se sont classées au premier rang en ce qui concerne leurs capacités antiagrégationnelles. Cela a démontré les bienfaits et la force du lycopène lorsqu’il est question de combattre les résultats néfastes de l’agrégation cellulaire, laquelle peut résulter en des maladies coronariennes, des maladies cardiovasculaires et d’autres problèmes liés au cœur.

Le lycopène – Important pour la santé des os et la réduction de l’ostéoporose

Il a été démontré que le lycopène contribue à une bonne santé des os, à une réduction de la perte osseuse ainsi que de l’ostéoporose. Tel que Rao, Guns & Rao le mentionnent dans leur étude :

[Traduction libre] : Les puissantes propriétés antioxydantes du lycopène, les preuves solides indiquant le rôle que joue le stress oxydatif dans la santé des os ainsi que les études sur les effets du lycopène sur les cellules osseuses pourraient avoir d’importantes conséquences en ce qui a trait au rôle bénéfique du lycopène sur la santé des os.

Une autre étude a démontré de manière convaincante que [traduction libre] «le traitement à base de lycopène peut inhiber la perte osseuse et améliorer la force des os», selon Liang et al., 2012. Cela joue un rôle important dans la stimulation et la prolifération des ostéoblastes humains, ce qui indique son importance dans la prévention de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées.

Le lycopène – Autres bienfaits pour la santé

Les bienfaits pour la santé du lycopène qui sont dignes de mention incluent la réduction des épisodes d’asthme, l’augmentation de la production de spermatozoïdes chez les hommes vieillissants, la réduction de la tension artérielle chez les adultes hypertendus et la prévention de la maladie de Parkinson et d’accidents vasculaires cérébraux, et encore plus (tel que mentionné ci-dessous).

Le lycopène – Un résumé de ses bienfaits

Comme vous pouvez le constater, le lycopène est un antioxydant exceptionnellement puissant, responsable d’un nombre significatif de bienfaits pour la santé tel que :

  • réduction du risque de certains cancers (prostate et col de l’utérus)
  • réduction du risque d’ostéoporose (particulièrement chez les femmes)
  • réduction du taux de cholestérol dans le sang
  • amélioration de la santé des os
  • amélioration de la santé cardiaque
  • réduction de la tension artérielle
  • réduction des épisodes d’asthme
  • prévention de la maladie de Parkinson
  • prévention des accidents vasculaires cérébraux
  • augmentation de la fertilité masculine

Maintenant que nous avons une meilleure compréhension de comment le lycopène peut être bénéfique à notre santé, nous devons considérer quels sont les moyens les plus appropriés d’ajouter du lycopène à notre alimentation.

Ajouter du lycopène à votre alimentation

Il y a deux sources principales de lycopène disponibles : les fruits et légumes rouges, et les suppléments.

La gamme de fruits dans lesquels on retrouve du lycopène ne sont pas toujours disponibles, pour des raisons de variations saisonnières et d’emplacement géographique; par conséquent, les suppléments peuvent être une excellente alternative et, sans aucun doute, une méthode supérieure de supplémentation lorsque le produit consommé est de haute qualité. De récentes études indiquent que la prise quotidienne de lycopène sous forme de supplément devrait être d’au moins 10 mg, alors que, pour un maximum de bienfaits, il faudrait plutôt consommer 20 mg ou plus par jour.

 

REFERENCES

  1. FREE: Etminan, M., Takkouche, B. & Caamano-Isorna, F. (2004). The role of tomato products and lycopene in the prevention of prostate cancer: a meta-analysis of observational studies. Cancer Epidemiology Prevention. 13:340345
  2. Fraga, C. G., Motchnik, P. A., Shigenaga, M. K., Helbock, H. J., Jacob, R. A., & Ames, B. N. (1991). Proceedings of the National Academy of Sciences, 88(1), 1003.
  3. Giovannucci, E., Ascherio, A., Rimm, E.B., Stampfer, M.J., Colditz, G.A., Willett, W.C. (1995). Intake of carotenoids and retinol in relation to risk of prostate cancer. Journal of the National Cancer Institute. 87:1767–1776
  4. FREE PDF: Giovannucci, E., Rimm, E., Liu, Y., Stampfer, M., & Willett, W. (2002). A prospective study of tomato products, lycopene, and prostate cancer risk. Journal of the National Cancer Institute, 94(5), 391-398. doi:10.1093/jnci/94.5.391
  5. FREE PDF: Liang, H. L., Yu, F., Tong, Z., & Zeng, W. (2012). Lycopene effects on serum mineral elements and bone strength in rats. Molecule, 17, 7093-7102. doi:10.3390/molecules17067093
  6. BOOK: Myung, S. K., Ju, W., Kim, S. C., & Kim, H. S. (2011). Vitamin or antioxidant intake (or serum level) and risk of cervical neoplasm. An International Journal of Obstetrics and Gynaecology, 118(11), 1285-1291. Retrieved from DOI: 10.1111/j.1471-0528.2011.03032.x
  7. FREE PDF: Nashar, N. N., & Abduljawad, S. H. (2012). Impact effect of lycopene and tomato-based products network on cardio-protective biomarkers in vivo. Functional Foods in Health and Disease, 2(5), 151-165. Retrieved from http://functionalfoodscenter.net/files/52515573.pdf
  8. Paran, E., & Engelhard, Y. (2001). Proceedings of the 16th Annual Scientific Meeting of the Society of Hypertension. San Francisco, CA.
  9. Rao, A.V., & Agarwal, S. (1999). Nutrition Research, 19:305
  10. Rao, A., & Shen, H. (2002). Effect of low dose lycopene intake on lycopene bioavailability and oxidative stress. Nutrition Research, 22, 1125-1131.
  11. FREE PDF: Rao, L. G., Guns, E., & Rao, A. V. (2003). Lycopene: Its role in human health and disease. AGROFood industry hi-tech, 25-30. Retrieved from www.lycored.com/web/articles/lycopene_its.pdf
  12. Schmidt, R., Fazekas, F., Hayn, M., Schmidt, H., Kapeller, P., Toob, G., . . . Esterbauer, H. (1997). Journal of the Neurological Sciences, 152, 15.
  13. WHF – World’s Healthiest Foods. (2015). Tomatoes. Retrieved from http://www.whfoods.com/genpage.php?tname=foodspice&dbid=44